Le code de César   Version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF

Cette méthode est utilisée dans l’armée romaine et bien qu’elle soit beaucoup moins robuste que la technique Atbash, la faible alphabétisation de la population la rend suffisamment efficace.

Le code de César est la méthode cryptographique, par substitution mono-alphabétique, la plus ancienne (Ier siècle av. J.-C.).


par BoMBeR

50 avant J -C : Jules César lui-même donne naissance à une méthode de chiffrement (qui porte son nom) pour les communications du gouvernement romain .

- Système de chiffrement de César

L’un des premiers systèmes de chiffrement fut probablement celui utilisé par Jules César il y a environ 2000 ans.
Son système est simple, il consiste à décaler les lettres de l’alphabet d’un nombre n. Par exemple, si on remplace A par D (n=3), on remplace B par E, C par F...
Le principe appliqué consistait à remplacer chaque lettre de l’alphabet par celle située trois
places plus loin dans l’ordre alphabétique. S’il fallait dépasser la lettre Z, on revenait à la lettre A. Ce
système est un exemple de substitution mono-alphabétique car chaque lettre est toujours remplacée par une même lettre.
L’alphabet de substitution utilisé par le système de chiffrement de César est indiqué ci-dessous.

Alphabet : ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

Substitution : DEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZABC

Si l’on applique ce système sur ce texte on obtient :

MA PETITE VACHE A MALAUX PATTES
PD SHWLWH YDFKH D PDODXA SDWWHV

Ce qui peut être représenté sous forme continue pour plus de confidentialité comme :

PDSHWLWHYDFKHDPDODXASDWWHV

Dans certains cas, les lettres chiffrées peuvent être regroupées en blocs de 5 caractères. Si l’on
procédait de la sorte, on obtiendrait :

PDSHW LWHYD FKHDP DODXA SDWWH V

- Les limites de ce procédé

Malheureusement, on comprendra que ce système est très peu sûr, puisqu’il n’y a que 26 lettres dans l’alphabet donc seulement 26 façons de chiffrer un message avec le code de César. Pourtant sa simplicité conduisit les officiers sudistes à le réemployer durant la guerre de Sécession. L’armée russe en fit de même en 1915.

- Un système connu

Il est à noter que le code de César a été utilisé sur des forums internet sous le nom de ROT13 (rot-ation de 13 lettres ou A—>N...). Le ROT13 n’a pas pour but de rendre du texte confidentiel, mais plutôt d’empêcher la lecture involontaire (d’une réponse à une devinette, ou de l’intrigue d’un film, etc.). Son utilisation est simple : il suffit de re-chiffrer un texte, codé en ROT13, une deuxième fois pour obtenir le texte en clair.

Maintenant, ce système de cryptage n’est quasiment plus utilisé, à part dans certains cas où le but n’est pas de garder le message secret (réponse d’une charade sur un forum...).

Documentations publiées dans cette rubrique Documentations publiées dans cette rubrique